Suite Adobe et ses « Trois Grâces » : faisons connaissance !

Suite Adobe - 3 Grâces : Photoshop, Indesign, Illustrator

Rédaction : Julien Knoepfler

Comptez    minutes pour lire cet article :)

Episodique ou quotidien : quel que soit notre rapport aux outils informatiques à finalité graphique, nous avons tous entendu parler de la fameuse Suite Adobe et de son cortège d’applications. Mais sait-on vraiment quelle est la genèse de ce produit ? Quelles ont été ses mutations successives ? Et ce que permettent exactement de faire ses principaux fleurons ? Voici un bref rappel de l’essentiel, que conclura un récapitulatif des formations offertes par Deligraph en la matière…

Au commencement, des photocopieuses… et une jolie rivière !

Début des années 1980, Palo Alto, Californie. John Warnock est ingénieur-développeur chez Xerox (si-si : la société à l’origine de la photocopie !). Au prix de longs mois de travail, il a conçu un nouveau langage de mise en forme, qu’il a baptisé InterPress. Avantage majeur de sa trouvaille : ce langage inter-plateformes permet d’obtenir un fichier unique synthétisant toutes les spécificités d’un page à contenu graphique (textes, images, polices, couleurs, etc.). Certain de la reconnaissance de ses patrons, il se dessine déjà un avenir radieux au sein de l’entreprise… 

Hélas, rien ne se passe comme prévu ! Sans doute un peu dépassé par le caractère révolutionnaire de cette invention, le Conseil d’administration de Xerox fait savoir à Warnock que son projet ne sera pas commercialisé. Vexé et consterné, Warnock fait immédiatement ses caisses et claque séance tenante la porte de l’entreprise. On n’a pas voulu le comprendre ? Qu’à cela ne tienne : il se débrouillera seul, et assurera par ses propres moyens la commercialisation de son produit plein de potentiel ! 

Pour plus d’efficacité, Warnock commence par s’assurer du concours d’un associé, en la personne de Charles Geschke, hier encore son collègue chez XEROX, qu’il se fait un plaisir… de débaucher ! Reste à trouver une dénomination à sa nouvelle société. De nature romantique, Warnock s’inspirera du nom de la jolie rivière qui serpente en contrebas de sa maison, l’Adobe Creek. Ce faisant, il ignore encore qu’il vient de rendre ce filet d’eau (indirectement) célébrissime !

La Suite Adobe, le logiciel de graphisme par excellence

Car les développements ultérieurs, on les connaît ! Moyennant quelques ajustements complémentaires et un discret rebranding, l’InterPress initialement proposé à Xerox devient Postscript, puis Adobe Acrobat. Lequel est aujourd’hui connu comme notre PDF, soit le moyen mondialement consacré d’échanger des documents de manière graphiquement sécurisée !

Nos deux compères ne s’arrêtent cependant pas en si bon chemin. Aidés d’une équipe de collaborateurs qui ne cesse de croître, ils s’attellent à proposer toute une palette de logiciels aujourd’hui utilisés quotidiennement par tous les graphistes, designers, photographes et metteurs en page du monde entier : c’est ainsi que naîtront dans leur « atelier », au fil des ans, des softwares de référence pour ces secteurs, tels que Photoshop, Illustrator, InDesign, Lightroom… Puis c’est le domaine de l’audiovisuel qui est exploré, avec Premiere Pro (montage vidéo), Audition (ingénierie du son), After Effects (postproduction), sans parler de la création de sites web (Dreamweaver, XD, Muse), par exemple.

Indépendamment de l’ajout régulier de nouveaux logiciels, l’histoire de la Suite Adobe est marquée par une date-clé en matière de mise des différentes applications à la disposition des utilisateurs. Jusqu’en 2012, ces outils étaient proposés au travers de générations successives de l’Adobe Creative Suite, un pack vendu sous forme de licence, avec mises à jour annuelles. Mais les contrefaçons étaient légions !

En 2013, lors du grand raout médiatisé de la société, et à la surprise de milliers d’utilisateurs qui s’attendaient à découvrir l‘ACS 7ème du nom, la direction d’Adobe annonce un changement total de paradigme : désormais, la Suite ne sera plus disponible que sous forme d’abonnements annuels ! Quant aux mises à jour, elles seront automatisées et constantes… tant et aussi longtemps que le client paie effectivement son abonnement ! Est née l’Adobe Creative Cloud, dont la caractéristique – comme son nom l’indique – est de reposer sur une gestion en réseau, via serveur.

Les « Trois Grâces » : Photoshop, InDesign et Illustrator

Mais qu’on nous permette de mettre l’accent, ici, sur ces trois applications-phares de la Suite Adobe (évidemment reprises dans le Creative Cloud) que sont – en matière de création graphique – Photoshop, InDesign et Illustrator. De manière un rien imagée, on peut être tenté de considérer qu’au sein de « l’Olympe » du Creative Cloud, ces trois applications sontrien moins que les « Trois Grâces » qui illuminent la Création toute entière de leur élégance !

Photoshop

Logiciel par excellence de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur, Photoshop pourra être comparé, dans notre triade, à Aglaé, première des Grâces, et reine de Beauté. De fait, cette application permet de tout sublimer ! Son efficacité est telle, à vrai dire – et les occasions de « photoshoper » (selon un néologisme consacré !) sont si nombreuses dans les salles d’édition de magazines, notamment – qu’il en résulte l’impérieuse nécessité, pour nos adolescentes, d’être sensibilisées à ces méthodes : à défaut, le risque est grand qu’elles maltraitent leurs corps à la recherche d’un idéal de chimère !

Du reste, Photoshop ne permet pas que le traitement des photographies numériques : il offre également la possibilité de créer des images ex nihilo. La force de Photoshop est en effet de travailler sur images matricielles qui permettent de reproduire plus sûrement les gradations subtiles de couleurs.

InDesign

Allant souvent de pair avec Photoshop, Adobe InDesign assure, au sein de la Suite, la fonction de « publication assistée par ordinateur » (PAO). En ce qu’il permet de magnifier de longs textes en une mise en page aérée et plaisante, InDesign pourrait être assimilé, parmi nos Trois Grâces, à Thalie, allégorie de l’abondance ! Cette application est parfaitement indiquée pour conduire des travaux tels que affiches, dépliants, brochures, magazines, journaux ou livres. Elle est généralement utilisée comme préalable à l’impression ; cela étant, elle permet aussi l’exportation des formats EPUB et SWF servant à créer des e-livres ou des publications numériques. A noter qu’InDesign est couplé avec InCopy, une application d’appui qui permet une relecture cordonnée entre auteur et éditeur. 

Illustrator

Quant à Illustrator, le logiciel de création d’images, on l’assimilera volontiers à la troisième et dernière des Grâces, Euphrosyne, personnification de l’allégresse ! Plus « jouette » et facétieuse que les deux premières, elle correspond bien à l’univers ludique d’Illustrator, qui amène au Creative Cloud sa ligne fluide, ses couleurs gaies ainsi que son imagination débridée. Outil central dans la création de logos, Illustrator tire une partie de sa magie des images vectorielles (et non pixellisées, du coup), qui sont constituées de formes générées par des formules mathématiques. Il offre aussi sa « plume » étonnante, qui autorise le tracé de courbes parfaites, par le recours aux points d’ancrage et aux tangentes.

Pourquoi s’initier ? Accédez aux joies de l’autonomie !

Au-delà de la stricte corporation des graphistes et des éditeurs, la question pourra se poser : « Quel intérêt pourrais-je trouver à me former à ces différents logiciels ? ». La réponse est en définitive la même que celle que nous avons déjà eu l’occasion de proposer dans d’autres articles antérieurs sur ce blog : pour être autonome, dans une logique qu’on pourrait qualifier d’auto-empowerment 

Car, au-delà du paradoxe d’apparence, nous sommes les premiers à le dire, chez Deligraph : c’est une chose précieuse que de pouvoir obtenir conseils et propositions graphiques concrètes de la part d’une agence de communication visuelle mandatée ; mais il ne faut jamais se mettre en situation de complète dépendance par rapport à elle !

En vous formant aux bases de Photoshop, d’InDesign et d’Illustrator, vous vous assurez donc de « garder la main » ! De définitifs qu’ils étaient par le passé, les livrables de votre prestataire com deviendront ainsi, possiblement, de simples « points de départ » ! Notamment, si le besoin se fait jour de reprendre, de modifier ou d’actualiser les réalisations qui vous ont été fournies.

Atout supplémentaire : même si vous restez fidèle à l’idée d’une sous-traitance complète de votre graphisme à une agence de communication visuelle, il n’en reste pas moins que des connaissances de base seront indispensables pour formuler un cahier des charges précis et fondé sur des contraintes réalistes. Pas d’alternative, donc, au fait de découvrir Photoshop, d’apprendre InDesign, ou encore, d’assimiler Illustrator

Comment s’initier ?

Trois formules sont possibles : en ligne, en groupe et en individuel. Chacune – comme il se doit – présente ses avantages et ses inconvénients propres.

La formule considérée…   En ligne En groupe En individuel
Prix … me / nous permet-elle de limiter les coûts
(par participant) ?
*** *** **
Temps … offre-t-elle un ratio favorable temps investi /
savoirs emmagasinés ?
*** ** ***
Horaires … me / nous permet-elle de tenir au mieux
de mes / nos contingences horaires ?
*** * ***
Focus … offre-t-elle la garantie d’une concentration
accrue du / des participants ?
** ** ***
Personnalisation (contenus, forme, durée, etc.)
permet-elle un ajustement des contenus
et du format en fonction des besoins ? 
* ** ***
TOTAUX 12 10 14

Une fois les trois totaux réalisés, il apparaît que la formule en individuel présente, tous paramètres considérés, le rapport qualité-prix le plus avantageux. Du moins, est-ce là la conviction acquise par nombre de nos clients. Il n’en demeure pas moins que cette pesée est à opérer par chaque particulier / chaque entreprise en regard des spécificités de son cas.

Photoshop, InDesign ou Illustrator : les applications Adobe vous ont toujours fait rêver sans que vous osiez vous y frotter ? Aujourd’hui, franchissez le pas en suivant une formation à la Suite Adobe chez Deligraph, votre agence de communication visuelle ! Contactez-nous ou visitez nos pages dédiées!