Retour aux articles
Motion design et affichage dynamique, une combinaison win win

Motion design et affichage dynamique, une combinaison gagnante !

Vous souhaitez afficher vos nombreux messages dans l’espace restreint de votre salle d’attente ou de votre réception ? Vous rêvez de redynamiser vos campagnes d’affichage ? Il faut dire que les affiches traditionnelles n’attirent l’œil qu’une fois, puis sont souvent ignorées jusqu’à ce qu’on les ait changées. De nos jours, de nouvelles solutions s’offrent à nous pour des affiches plus percutantes. Grâce à l’affichage dynamique, vos messages attirent l’attention à chaque fois. Et pour rendre ce digital signage, comme on dit en anglais, plus attrayant encore, pourquoi ne pas faire intervenir le motion design ? Ses techniques d’animation apportent encore plus d’impact à vos campagnes.

Le motion design, c’est quoi ?

Le motion design, aussi appelé animation graphique, est un style graphique fondé sur le mouvement, destiné à créer des œuvres animées tant en deux qu’en trois dimensions.

Gravé à jamais dans la culture populaire, le générique de James Bond 007 contre Dr. No, avec sa spirale entourant l’agent secret et le sang coulant sur l’écran suite au coup de revolver, puis ses animations de cercles et de silhouettes féminines, vous vient sans doute à l’esprit. C’est là l’un des plus anciens exemples de motion design. On peut aussi penser au générique de Psychose d’Alfred Hitchcock, où des bandes mouvantes verticales et horizontales précèdent les noms des acteurs découpés, eux aussi, en fines bandes.

De nos jours, les motion designers déploient leur talent dans des domaines aussi variés que les clips, les films d’animation, les émissions de télévision ou les jeux vidéo, mais également sur les pages web ou dans la publicité. Dans ce dernier domaine, le motion design peut avantageusement s’intégrer, par exemple, à un affichage dynamique.

Et l’affichage dynamique ?

L’affichage dynamique, aussi désigné par son nom anglais digital signage, consiste en un assemblage animé de contenus multimédias (images, illustrations, animations, etc.). Cet affichage permet de diffuser des informations de manière dynamique. Pensez aux célèbres écrans publicitaires de Times Square : avouez qu’ils attirent bien plus votre œil que les affiches en papier du bar au coin de la rue !

L’affichage dynamique, présenté sur un écran ou projeté sur un mur, peut orner, en vrac, salles d’attente, mobilier urbain, transports en commun, magasins ou centres commerciaux. Bref, un peu partout, sauf à la maison. D’ailleurs, l’anglais, outre l’expression « digital signage », emploie l’acronyme DOOH, c’est-à-dire Digital Out-Of-Home, pour désigner l’affichage dynamique, par opposition aux médias digitaux de votre foyer (ordinateur et téléviseur en particulier).

Que peut apporter l’affichage dynamique à votre organisation ?

Budget

Les investissements de base ne seront pas négligeables (bien que les prix tendent à se démocratiser). Les écrans adaptés, les logiciels de création des contenus animés et de mise à jour des écrans, la constitution du réseau, représentent un coût certain. Toutefois, cet investissement est vite rentabilisé à moyen, voire à court terme grâce aux nombreux avantages du digital signage.

Rapidité

L’affichage traditionnel nécessite une longue planification : une fois la campagne imaginée par les graphistes et les spécialistes en marketing, il faut s’arranger avec les imprimeurs, transporter les affiches à bon port, les placarder et se débarrasser des anciennes affiches. Avec l’affichage dynamique, le gain de temps est considérable : il est possible de changer tous les écrans depuis un terminal central, et la mise à jour est quasi instantanée. Vous pourrez ainsi concevoir des campagnes à plus court terme.

Cette rapidité est en outre idéale en interne pour l’entreprise : il est, avec l’affichage dynamique, facile de diffuser des informations diverses et variées à vos collaborateurs. Ce peuvent être de simples messages d’informations générales, mais aussi divers moyens de motiver votre équipe : des messages engageants ou des animations sur la vision de votre organisation, par exemple. Avec l’affichage dynamique, ces contenus peuvent être rapidement modifiés, et parvenir aux destinataires en un instant.

Personnalisation et flexibilité

Vu la rapidité de changement de l’affichage, il est possible de l’adapter tant aux lieux qu’aux heures d’affichage. Le digital signage permet ainsi de cibler au mieux votre public. La personnalisation accrue du contenu présenté renforce l’identification. Une forme d’interactivité est désormais possible. D’ailleurs, l’usage d’écrans interactifs a tendance à augmenter.

Tout changement peut ainsi directement apparaître aux yeux des clients. Par exemple, un restaurant qui se verrait contraint d’augmenter les tarifs de certains plats peut, avec l’affichage dynamique, effectuer les modifications en à peine quelques instants. En outre, vous êtes plus à même de réagir aux retours et aux demandes particulières qu’avec un affichage papier traditionnel. De quoi renforcer la confiance, et améliorer votre réputation.

Attractivité

Le plus gros défaut de l’affichage traditionnel est qu’il est totalement statique, immobile. Une fois passée la potentielle surprise due à sa nouveauté, l’affiche perd de son impact. Au contraire, le digital signage, par la lumière qu’il émet et les mouvements qu’il présente, capte l’attention en permanence. De plus, il crée, dans l’espace public, une certaine atmosphère. On estime que l’affichage dynamique attire quatre fois plus l’attention qu’un affichage traditionnel.

Efficacité

Vu qu’il attire bien plus l’attention qu’un affichage traditionnel, le digital signage imprime plus efficacement votre message dans l’esprit du public. Dans des lieux tels que des abribus, des files de grands magasins ou des salles d’attente, où l’on est de toute façon condamné à attendre un certain temps, il diminue cette sensation d’attente.

Par ailleurs, plutôt que de devoir vous concentrer sur une information par affiche, vous pouvez présenter plusieurs informations à la suite sur le même support. Le gain d’espace est par conséquent considérable.

Environnement

Pensons à la planète : l’affichage dynamique présente des avantages certains en termes d’environnement. Le papier et l’encre destinés à la benne une fois la campagne terminée appartiendront désormais au passé. En outre, la pollution liée au transport des affiches disparaîtra. De quoi soulager un peu notre chère terre-mère… Et votre portefeuille !

Que peut apporter le motion design à votre affichage dynamique ?

Vous voulez passer à l’affichage dynamique. Pourquoi faire compliqué, vous direz-vous ? Il suffirait de filmer une petite vidéo, et l’affaire serait dans le sac… Et pourtant, non. L’une des composantes essentielles de la plupart des vidéos demeure le son. Or, l’affichage dynamique, comme tout affichage, est uniquement fondé sur l’image, et doit se passer de son.

Alors, pourquoi pas une présentation Powerpoint ? Des diapositives qui se succèdent à un bon rythme, avec différents textes et images… Un tel procédé ferait un peu amateur, ce qui serait mauvais pour l’image de votre entreprise. De plus, une présentation Powerpoint risquerait d’avoir un côté très rigide. Enfin, une telle présentation nécessite souvent des explications orales complémentaires ; or, rappelons-le, il n’est pas possible d’associer du son à l’affichage dynamique.

La solution réside dans le motion design. Il est le seul à même de pouvoir transmettre les informations souhaitées de manière dynamique, uniquement par le biais du visuel. Pour créer le mouvement, ou plutôt une illusion de mouvement, le motion design suit les mêmes grands principes que le cinéma d’animation. À la différence près qu’il ne pourra pas y avoir de son, et donc, pas de dialogue ni de musique. Cependant, certains grands principes de l’animation peuvent avantageusement servir votre affichage dynamique et rendre plus percutant le message de votre entreprise.

Ordre et hiérarchie

La première chose importante est l’ordre dans lequel les éléments de votre message vont apparaître à l’écran. Il faut également penser à la visibilité, à l’importance, qui sera donnée à chacun de ces éléments, c’est-à-dire à leur hiérarchie. En fin de compte, il est question de scénariser la séquence de votre affichage numérique.

Le scénario, qui va permettre de mettre en relief les principaux éléments sur lesquels vous souhaitez insister, attirera l’attention du spectateur, sans doute désireux d’en connaître aussi bien le début que la fin. Votre message, présenté sous la forme d’une histoire, acquerra ainsi une logique et une cohérence qui le rendront plus facile à comprendre et à retenir.

Rythme

Le rythme auquel les éléments se succèdent, ainsi que le temps que chaque élément passera sur l’écran, sont essentiels. Le temps consacré à chaque élément participe de la hiérarchie dont nous avons déjà parlé. Globalement, le rythme ne doit pas être trop rapide afin que le spectateur ait le temps de comprendre ce qu’il voit, mais pas non plus trop lent afin de maintenir son attention. Le rythme contribue à l’atmosphère de l’affichage ainsi qu’à la lisibilité de son message.

Vitesse d’entrée et de sortie des éléments

Comment faire entrer ou sortir un élément, de texte par exemple, dans la séquence affichée ? Il faut éviter que ces entrées et sorties ne soient trop brusques. Pour ce faire, pensez, par exemple, à une voiture. Jamais elle n’atteindra directement 50 km/h juste après le démarrage ; l’accélération sera progressive. Idem pour l’arrêt : elle ne freinera pas d’un coup sec, mais progressivement. Ce principe est idéal pour l’affichage numérique. Un contenu qui arrivera à l’écran « freinera » avant de s’arrêter ; celui qui quittera l’écran « accélérera » avant de disparaître. Cette technique permet des arrivées et sorties de contenus moins brusques et plus naturelles pour les yeux.

Mouvements courbés

Prenez une balle. Si vous la lâchez près du sol, elle pourrait, après rebond, revenir de suite dans votre main. Si vous la lâchez de plus haut, par contre, elle ne reviendra pas dans votre main : après le rebond, elle opérera une courbe vers l’avant ou l’arrière, et des rebonds toujours plus petits. En effet, le mouvement naturel n’est pas rectiligne, en raison de l’action de la gravité. Pensez-y également en concevant votre affichage dynamique. Des mouvements uniquement rectilignes paraîtraient trop rigides et manqueraient de naturel. En revanche, des mouvements courbés seront plus naturels et plus agréables pour les yeux des spectateurs.

Avec Deligraph, lancez-vous dès maintenant dans l’affichage dynamique et redynamisez vos campagnes publicitaires !