Retour aux articles
Ergonomie web, UX design ? De quoi s'agit-il ?

3 conseils pratiques pour améliorer l’ergonomie de votre site

C’est quoi, l’ergonomie ?

Le mot ergonomie vient du grec : ergon (le travail) et nomos (la loi). C’est l’étude de l’environnement de travail centré sur l’humain d’un point de vue essentiellement physiologique et psychologique. Concrètement, c’est l’état des connaissances actuelles sur l’optimisation des conditions du cadre de travail, tant d’un point de vue confort que sécurité.

Mais alors, l’ergonomie d’un site, le UX design, c’est quoi ?

Quand on parle de l’ergonomie ou du UX (user experience) d’un site Web c’est le même principe, appliqué aux visiteurs du Web. Dans quelle mesure peut-on optimiser un site Web pour rendre sa visite plus confortable. Concrètement, ça veut dire qu’on va mettre en place des stratégies d’accompagnement pour faciliter :

  • la navigation : comprendre le site rapidement, tant son contenu que sa structure
  • l’acquisition de l’information par la lisibilité (équilibre, contrastes,…),
  • la performance (rapidité d’accès et de navigation),
  • la sensation de sécurité (optimisation du code pour éviter les erreurs lors de la visite d’un internaute).

Bref, plus votre agence web vous conçoit un site ergonomique, plus il est facile et agréable à consulter.

1. Navigation, clarté, trouvabilité

Un plan sans accroc

Le plan du site (sitemap en anglais) est un élément essentiel de la navigation. Bien sûr, on peut toujours se débrouiller sans plan et découvrir le site en cliquant à l’instinct… mais un visiteur qui cherche une information précise ne va pas consacrer son temps à explorer votre site alors que Google lui a proposé vingt sites concurrents ou similaires. Aidez le visiteur en lui expliquant où se trouve quoi sur votre site. Sinon il ira très vite voir ailleurs…

Pertinence et Simplicité : les mamelles de votre site

Ranger l’information permet de la retrouver facilement. De la même manière, si vous mélangez les sujets et los objets sur votre site, non seulement les visiteurs seront confus parce qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent, mais même les bots (aka spiders ou crawlers) vous donneront une mauvaise note pour manque de clarté ! Choisissez bien votre sujet et assurez-vous que chaque page (ou presque) en tienne compte. Ca va renforcer le thème central dans vos mots-clés et rassurer vos visiteurs. Votre agence web vous conseillera.

Le customer journey – parcours client

Comprendre la manière dont vos clients interagissent avec votre marque pour pouvoir optimaliser votre impact marketing.

En gros, il s’agit de faire une simulation du processus d’interaction entre votre client et votre marque. Cette simulation a pour but de vous aider à anticiper et prévenir les obstacles pour faciliter la transition de la découverte jusqu’à l’achat.

Le but final étant de toucher votre cible au bon moment et au bon endroit. Trop tôt, il n’est pas intéressé (effet spam). Trop tard, il na plus besoin de vos produits / services. Au mauvais endroit : il n’a pas le temps, il a l’esprit préoccupé par autre chose. Dans cette optique, le re-marketing peut s’avérer un allié intéressant.

2. Aspect Visuel

Le Web évolue très vite ! A l’origine, il suffisait d’un développeur en html pour créer un site. Ensuite il a fallu des intégrateurs pour les technologies comme Flash. Après, on a clairement séparé les fonctions de designer et de développeur, alliance de l’infographiste et du programmeur. Encore ensuite, avec l’émergence du SEM (search engine marketing), on a intégré un copywriter (expert textuel). Aujourd’hui, le designer migre progressivement vers une nouvelle fonction : le UX ou User Experience, un expert du « wireframe » (maquette visuelle), du « customer journey » et du « sitemap ».

Le travail du UX est d’assurer une bonne qualité en :

  • Lisibilité : clarté et ergonomie.
  • Contraste : les couleurs, ombres et lumières permettent de mettre en évidence ce qu’on veut mettre en évidence. En marketing digital, on aura tendance à mettre en évidence un CTA !
  • Responsive design : un site adapté et compatible avec tous les formats de lecture, de l’ordinateur avec son grand moniteur au smartphone avec son petit écran, en passant par la tablette.

3. Performance

La performance d’un site peut concerner plusieurs types de problème. On parlera ici de vitesse d’accès, vitesse de transition entre les pages, vitesse d’affichage de l’information, etc.

Le public est maintenant habitué au broadband, internet à haut débit. Un site lent fera fuir les visiteurs… surtout les plus jeunes !

Plusieurs aspects du site vont requérir une attention particulière :

  • La taille des images. Si votre site affiche des images de plusieurs Mb, chaque page prendra un certain temps à charger.
  • L’accès à la /aux base(s) de données. Si votre site repose (par exemple) sur une base de données de produits, de services, de contacts, etc. Si votre base de données est lente, l’accès au site sera lent.
  • L’état du serveur : mémoire, disque dur, etc.
  • La bande passante du site : panne ou difficulté chez le fournisseur d’accès internet, problème de firewall, d’antivirus, virus…

Concernant l’ergonomie… où en est mon site ?

Il existe une multitude d’ outils de mesure de l’ergonomie de votre site.

Par exemple, en ce qui concerne la performance de votre site, vous pouvez essayer celui de Google :

https://Testmysite.withgoogle.com

Sinon le meilleur test sera toujours un test effectué par des utilisateurs…

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à contacter Déligraph, une agence de communication digitale à Bruxelles, spécialisée dans la création de site Web.