Retour aux articles
Animation 2D : 10 commandements pour votre cahier des charges

Les dix commandements pour votre animation 2D

Vous songez à faire réaliser une animation 2D ? Excellente idée ! Ces capsules brèves et attractives s’adaptent à des supports variés : réseaux sociaux, sites web, affichage dynamique, publicité avant ou pendant un contenu audiovisuel… Et les bonnes raisons d’y recourir sont légions : communication interne, campagne corporate, opération de prévention ou de sensibilisation, annonce d’événement… Toutefois, cette technique exige de bien préparer son cahier des charges. Notre agence de communication visuelle vous suggère dix étapes-clés pour ne rien oublier.

La vision d’ensemble du projet : public, format, durée

1 – Ton public tu cibleras

À qui votre message est-il destiné ? Cette question est doublement essentielle. D’abord, parce que la réponse vous permettra évidemment d’adapter le ton, la forme et le contenu à votre public cible. Mais aussi parce que la connaissance de ce dernier vous indiquera les supports appropriés. En effet, on n’a pas recours aux mêmes réseaux sociaux selon qu’on s’adresse aux pensionnés ou aux 18-25 ans, par exemple. Ni aux mêmes fournisseurs de contenus audiovisuels si l’on souhaite atteindre les habitants de Bruxelles ou ceux de Verviers.

2 – Ton format tu choisiras

Quel sera le support de votre animation 2D ? Un site web ? Un écran d’affichage dynamique ? Un média tel que Youtube, Vedia ou Auvio ? Un réseau social du type Instagram ou LinkedIn ? La cible que vous avez définie à l’étape numéro 1 devrait vous donner des pistes, et celles-ci sont déterminantes. Car une publicité pour Vedia ou Auvio devra adopter un format paysage, tandis qu’une animation « square » sera idéale pour Instagram… Et qu’une vidéo verticale sera impérative pour l’affichage dynamique !

3 – À la durée tu réfléchiras

Quelle est la durée adéquate ? Pour une publicité diffusée avant ou pendant un contenu audiovisuel et si vous choisissez l’option « annonce non-désactivable », votre animation 2D ne devra pas excéder 15 à 20 secondes. Désactivable, elle peut être un peu plus longue, mais l’essence de votre message devra alors être transmise dès les 5 premières secondes. Pour une campagne de communication, prévoyez une à trois minutes maximum. Enfin, pour un tutoriel ou un contenu pédagogique, vous pouvez viser une durée encore plus importante. Mais la narration devra alors être conçue de façon à entretenir l’intérêt du visionneur.

La phase d’écriture de votre animation 2D

4 – Tes textes, tu définiras 

Quid des textes animés ? Sont-ils déjà rédigés ? Au besoin, le service copywriting de notre agence de communication visuelle peut vous relayer efficacement pour cette tâche.

5 – Ton scénario tu peaufineras

Votre scénario est-il prêt ? L’avez-vous déjà rédigé, ou souhaitez-vous le faire écrire par nos rédacteurs ? Avez-vous prévu d’afficher le texte à l’écran sous forme de sous-titres ou de textes animés, ou encore de faire appel à une voix off ?

Musique et illustration sonore

6 – Ta voix tu chercheras

Quelle voix sera la mieux adaptée à votre message ? Faut-il un timbre grave et chaleureux, ou juvénile et enthousiaste ? Quelles seront les indications utiles pour le·la comédien·ne ? En pratique, l’ajout d’une voix off implique également de prévoir la location du studio d’enregistrement et la direction artistique.

7- La musique tu définiras

Souhaitez-vous ajouter de la musique ? Comme pour la voix off, ce choix est déterminant. Selon les cas, la musique peut apporter une touche plus dynamique ou plus apaisante, plus solennelle ou plus légère, plus grave ou plus souriante… L’illustration musicale est donc une étape complexe. Elle peut être confiée à notre sound designer, qui vous proposera des morceaux ou chansons libres de droits. En fonction de vos indications, il peut également composer une musique originale. Enfin, il est toujours possible de faire appel à un titre déjà connu, mais le processus auprès de la SABAM et des ayant-droits peut s’avérer plus long et plus fastidieux ; et donc augmenter significativement les coûts.

8- Les effets sonores tu indiqueras

Avez-vous songé aux bruitages ? Réalisés ou recherchés par notre sound designer, les effets sonores ajoutent du relief à votre animation 2D. Ils permettent également de la ponctuer, et donc de contribuer à maintenir l’attention des visionneurs.

Sous-titres et traductions

9- Tes sous-titrages tu écriras

Quels sous-titrages pour votre animation 2D ? Trois options sont envisageables : tout d’abord, il peut s’agir de textes précisant votre message. Ainsi, si celui-ci comporte des chiffres ou des statistiques, les sous-titres sont tout indiqués pour citer les sources. Formule plus habituelle, ils peuvent aussi être une redite des propos de la voix-off. Cette option inclusive, qui permet aux personnes malentendantes de prendre connaissance de votre message, garantit également une meilleure attention des visionneurs valides. Troisième option, les sous-titres peuvent offrir une traduction de la voix off. Dans ce cas, nos traducteurs peuvent vous permettre de transposer votre texte sans risque d’erreur.

10 – Tes propos tu traduiras

Dans combien de langues votre animation 2D va-t-elle s’exprimer ? Comment envisagez-vous les traductions ? Par le biais d’un simple sous-titrage, ou en réalisant autant de versions de votre motion design que vous souhaitez de langages ? Dans ce cas, il faudra prévoir non seulement de faire appel à plusieurs voix off, mais aussi de transposer les sous-titres et textes animés dans la ou les langue(s) complémentaire(s).

Au travail !

Vous avez assimilé ces dix étapes ? Il ne vous reste plus qu’à concevoir votre animation 2D… Vous vous posez des questions, ou souhaitez nous adresser une demande particulière ? Notre studio d’animation est à votre disposition pour vous informer et vous conseiller. N’hésitez pas à questionner nos collaborateurs, à Bruxelles ou à Verviers.