Retour aux articles

E-commerce : PayPal Vs Ogone le moyen de paiement le plus intéressant

Lorsque vous créez un nouveau site e-commerce, le premier pas est de parvenir à intéresser vos clients virtuels avec vos produits et /ou vos services. Mais vous vous adressez autant à des personnes (visiteurs de votre site) qu’à des robots (spiders des moteurs de recherche qui vont aussi visiter votre site)… ce qui relève en partie des compétences et conseils de votre agence web.

Le deuxième pas (une fois que vos visiteurs sont intéressés par vos produits /services) consiste à les convaincre de les acheter… et c’est un pas tout aussi difficile, si pas plus que le premier. Pour cela, nous allons étudier ensemble les attentes et appréhensions de vos visiteurs et les difficultés pour un e-commerçant de proposer les bonnes solutions de paiement.

Les attentes du visiteur : confiance, sécurité, simplicité

Un facteur clé en e-commerce, c’est de pouvoir capter la confiance du visiteur : confiance = sécurité = visiteur rassuré !

Tout d’abord, votre site doit avoir un aspect professionnel. Rien d’insurmontable si vous faites appel à une bonne agence web pour la création de votre site e-commerce. Entre un site baclé, moche, mal foutu, rempli de bugs et incompréhensible et un site propre, clair, beau, fluide, équilibré et visiblement professionnel… lequel vous inspirera le plus confiance lors de votre première visite ?

En matière de sécurité, beaucoup d’informations alarmantes ont circulé (et circulent encore) par email à propos des fraudes sur internet : sites « bidons », vol de cartes et piratage des données lors de séjours à l’étranger, hameçonnage (récolte de renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité.) par email, etc. Cela crée un climat d’insécurité sur le web, très néfaste à l’e-commerce : les gens ont peur d’entrer leurs données bancaires sur un site qu’ils ne connaissent pas… et c’est bien normal. C’est pour cette raison que les acteurs majeurs du paiement en ligne ont mis en place des dispositifs de sécurité permettant l’authentification des porteurs de cartes. Des dispositifs comme 3D Secure, Verified by Visa ou encore Mastercard Secure Code comportent une étape supplémentaire lors du paiement en ligne, comme l’entrée d’un code reçu par SMS ou des renseignements comme la date de naissance.

Un autre facteur clé en e-commerce, c’est la simplicité… aussi appelée « ergonomie » en web design. Si votre client doit remplir dix pages de documents en ligne pour acheter un porte-clés sur votre site e-commerce, vous pouvez être quasiment certain qu’il va décrocher en cours de commande ! Vous perdez non seulement une commande, mais vous perdez aussi un client qui ne reviendra pas parce qu’il trouve votre site « trop compliqué ».

Un example édifiant chez Amazon : ils ont résolu ce problème en créant le « One-click payment » (paiement en un clic). En gros, si vous avez déjà effectué un achat chez Amazon auparavant, vos informations bancaires sont déjà enregistrées et vous n’avez plus qu’à vous connecter et confirmer votre achat pour qu’il soit validé, sans avoir à tout ré-encoder.

Même si les visiteurs ont besoin d’être rassurés, il veulent aussi que les choses soient simples. Beaucoup d’e-visiteurs sont encore mal à l’aise avec internet. Si une opération semble trop compliquée, ils abandonnent. Vous devez dès lors trouver le bon équilibre entre sécurité (confiance) et ergonomie (simplicité)… combinaison gagnante pour à la fois rassurer vos clients et leur faciliter la vie.

Les attentes de l’e-commerçant : sécurité, variété, rentabilité

A priori, un nouveau site e-commerce dispose d’un capital confiance proche de zéro. Cette cote gagnera des points si le site a l’air bien ficelé et professionnel (vous pouvez passer de 0 à disons 40 /100 en indice de confiance) mais pour avoir confiance en un vendeur dont on n’a jamais entendu parler… C’est un à priori très difficile à vaincre !

La première tâche du cybermarchand sera donc de gagner des points de notoriété. Or s’il n’est pas (encore) connu, il peut « s’associer » avec des sociétés qui ont déjà une réputation établie sur internet et qui pourront lui servir de garant. C’est le cas d’organismes de paiement comme PayPal ou Ogone, que l’on retrouve partout sur internet et qui dès lors peuvent inspirer confiance au visiteur qui découvre votre site e-commerce pour la première fois. Il est en territoire inconnu, mais il y trouve des points de repère.

Il existe bien sûr d’autres systèmes de paiement sur internet dont voici une petite liste non-exhaustive :

  • Atos Worldline
  • Receive & Pay
  • Paybox et EMS card
  • Hi-Media (Hipay)
  • Limonetik
  • Authorize
  • Mollie
  • Paytor
  • Sisow
  • MultiSafepay
  • Google Checkout
L’offre en moyens de paiement est beaucoup plus vaste et diversifiée en fonction des pays, des langues et des cultures. Chez Deligraph, nous avons jeté notre dévolu sur deux acteurs majeurs du paiement en ligne :

Ogone : est une société belge (récemment rachetée par le groupe français Ingenico pour 360 millions d’euros) spécialisée dans le paiement en ligne sécurisé. Elle offre une gamme très étendue de moyens de paiements pour l’e-commerce. Intégration avec votre homebanking, paiement par carte de crédit, carte de débit (Bancontact, Mister Cash), Carte Bleue, virements sécurisés par téléphone ou par email, etc. Ogone a mis au point un « Module de Détection des Fraudes ».

PayPal : est une société américaine rachetée en 2002 par le groupe de vente en ligne de biens d’occasion eBay. Elle fonctionne comme une banque online, à la fois intermédiaire dans les transactions e-commerce CB, Visa, MasterCard, American Express, Aurore, Cofinoga, 4étoiles, Privilèges) et organisme de transfert d’argent entre comptes enregistrés.

Concrètement, comment  choisir ?

Le choix est difficile si on n’a aucune idée de ce qu’il y a derrière ces deux systèmes de paiement. Concrètement, il faut faire un calcul de ce que vous gagnez et de ce que vous payez avec chaque formule.

PayPal

Confiance : PayPal existe depuis 2000 et a été rachetée par eBay en 2002. eBay fait un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros en 2012, sa réputation internationale est établie et PayPal n’est pas en reste, assurant sa propre notoriété en e-commerce. PayPal fera donc un excellent « garant » pour démarrer votre activité e-commerce !

Sécurité : le principe de PayPal, c’est d’être un intermédiaire entre les sites e-commerce et l’acheteur. Le client confie ses données bancaires à PayPal (connexion cryptée et serveurs sécurisés) et non pas au site e-commerce qu’il est en train de visiter et qu’il ne connaît pas forcément. Si vous avez confiance en PayPal, vous aurez confiance dans le site vendeur.

Simplicité : dès que vos informations bancaires (carte de crédit) sont enregistrées chez PayPal, vous pouvez y accéder de n’importe quel site e-commerce (la plupart proposent PayPal) via votre adresse email et un mot de passe.

Coût : pour l’acheteur, c’est gratuit (sauf s’il y a des frais de change, du style je paie en euros sur un site anglais qui vend en livres sterling, un site US en dollars ou un site danois en couronnes).
Pour le vendeur, le seul coût sera une commission de 3,4 % du montant total de la transaction (dégressif en fonction du chiffre d’affaires : 2% à partir de 2500,01 €, 1,8% à partir de 10.000,01 €,  1,6% à partir de 50.000,01 € et 1,4% à partir de 100.000 €) + 0,25 € forfaitaire par transaction.

Protection : pour l’acheteur et pour le vendeur en cas de désaccord sur la réception des achats. Mais l’idéal sera bien sûr de régler cela à l’amiable entre vendeur et acheteur.

Ogone

Confiance : Ogone est moins connu du grand public mais est parvenu à se créer une place dans les systèmes de paiement sécurisés. La société est cotée à 360 millions d’euros, avec une clientèle internationale comprenant 42 000 commerçants et un chiffre d’affaires de 42 millions d’euros en 2012.

Sécurité : Ogone a créé un « Fraud Detection Module » chargé de détecter les transactions suspectes (listes noires et blanches, limitation des montants des transactions, détection des proxies anonymes, etc.)

Simplicité : la force d’Ogone est dans la variété des systèmes de paiement disponibles, tant en cartes de crédit (Visa, Eurocard/MasterCard, American Express, Diners Club, JCB (BCC), Aurora, Comfort Card) qu’en intégration NetBanking (ING Home’Pay, CBC/KBC Online, Dexia NetBanking).

Coût : la facturation d’Ogone s’opère à 3 niveaux (2013) : coûts d’activation (500 €), frais mensuels d’utilisation (105 € /mois) et commission de 0,3% du montant total de la transaction + 0,25 € forfaitaire par transaction, les 100 premières transactions mensuelles étant gratuites.

Protection : Ogone a mis en place un service client multilingue très réactif qui pourra vous assister et vous conseiller très rapidement en cas de problème.

Conclusion

En termes de coûts, Ogone est une solution chère (avec 105 € /mois d’utilisation) pour démarrer un e-commerce sans garantie de ventes. PayPal est beaucoup plus flexible pour un business qui démarre, vu que vous ne payez que sur ce que vous vendez. Par contre, si votre business commence à décoller, la solution Ogone sera plus intéressante. Mais à partir de quels montants cela devient-il intéressant ?

Nous avons fait différentes simulations e-commerce, basées sur des paniers moyens de différentes valeurs : 20 €, 30 €, 50 € et 100 €. Nous n’avons pas tenu compte dans nos calculs des frais uniques d’activation Ogone (500 €) qui seront amortis dans la durée…

Comme vous pouvez le constater dans les tableaux ci-dessous, le coût par transaction s’équilibre à des montants différents en fonction de la valeur du panier moyen. Passé ce point d’équilibre, vous avez tout intérêt à opter pour Ogone comme fournisseur de moyens de paiement.

PayPal Vs Ogone : comparatif des coûts (infographie)

Voila défriché un terrain épineux et nous espérons que nos articles pourront vous aider à faire des choix pertinents dans vos premiers pas qu’est ce nouveau monde de l’e-commerce.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de vos projets, nous pourrons vous aider à les concrétiser.