Inbound marketing : votre présence sur les réseaux sociaux grand public B2C

Les réseaux sociaux, pour quoi faire ?

Oui c’est vrai ça, pourquoi perdre du temps de votre précieux agenda business avec ces « gadgets » pour adolescents qui ne servent qu’à échanger des photos avec leurs copains ? Quel est le rapport avec mon entreprise sinon un gaspillage de temps et de ressources ?

Si c’est ce que vous pensez des réseaux sociaux B2C (Business to Consumer, destinés au grand public), vous ne voyez que le bout de l’iceberg qui émerge de l’eau… de loin, dans le brouillard, la nuit, avec des lunettes de soleil. Et vous allez manquer une énorme opportunité… que vos concurrents ne manqueront pas, eux. N’importe quelle bonne agence web pourra facilement vous convaincre de l’intérêt pour une entreprise d’être présent sur les grands réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont devenus un terrain de chasse fondamental des gourous du marketing qui sont comme vous savez de grands dévoreurs de statistiques. Ils ont besoin de chiffres, repères concrets, les fameux KPI (Key Performance Indicators ou Indicateurs Clés de Performance).  Or, des chiffres, les plus populaires des réseaux sociaux grand public (Facebook, Youtube, Twitter, Google+, Tumblr, Instagram et Pinterest) en fournissent des gigantesques :

  • Facebook représente 1,15 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde (juillet 2013) dont 26 millions en France.
  • YouTube a 1 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde (mars 2013) dont 26 millions en France (mai 2013).
  • Twitter : 200 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (décembre 2012) dont 5,6 millions de visiteurs uniques en France (janvier 2013).
  • Google+ : 190 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (mai 2013) dont 5,5 millions de visiteurs uniques en France (juillet 2012).
  • Tumblr : 115 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (août 2013) dont 3,5 millions d’utilisateurs actifs en France (août 2013).
  • Instagram : 130 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (juin 2013) dont 1,8 million de visiteurs uniques en France (août 2013).
  • Pinterest : 20 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (juillet 2013) dont 157 000 utilisateurs actifs en France (juillet 2013).

On ne parle pas en milliers ni même en dizaine de milliers mais en centaines de millions et en milliard. De tels chiffres de fréquentation donnent le tournis. Sachant que l’inscription est gratuite… y compris pour votre entreprise,  imaginez le public potentiel que vous pouvez toucher pour faire connaître votre activité et surtout votre nom !?

Concrètement, par où commencer ?

Comme pour toute campagne marketing, la préparation de votre débarquement sur les réseaux sociaux sera prépondérante dans son succès ou son échec. Un bon brainstorming vous permettra de définir :

Vos objectifs : qu’est-ce que vous souhaitez obtenir de votre présence sur les réseaux sociaux ?

Votre cible : à qui vous adressez-vous exactement ? Quelles sont leurs attentes et que pouvez-vous leur proposer qui va les intéresser ?

Votre stratégie : quels réseaux sociaux, quelles ressources allez-vous y consacrer ? Commencez à plannifier : check-list, échéances, responsabilités, contenu…

Vos objectifs

Avant de savoir ce que vous voulez obtenir, vous devez savoir ce que vous pouvez obtenir. Les différents types de réseaux sociaux ont chacun leur « spécialité » :

Facebook : favorise le partage de texte, d’images et de vidéos ainsi que du contenu d’internet, permet une interaction, des pages professionnelles, des groupes d’intérêt.

Google+ : idem avec moins d’utilisateurs et un public plus ciblé, mais important pour son lien avec le moteur de recherche Google.

Youtube : se concentre sur le partage de vidéos, interaction via commentaires.

Twitter : spécialisé dans ce qu’on appelle le microblogging, à priori destiné à informer via texte (limité à 140 caractères), images et courtes videos.

Tumblr : blog élaboré, parfois décrit comme un mix de Facebook + Twitter + Blogspot.

Instagram : Axé sur le partage de photos et leur traitement via des filtres variés (couleurs, sépia, déformations, bordures, contrastes) qui permettent de leur conférer une touche particulière. A été racheté par Facebook en 2012.

Pinterest : tableaux de lièges virtuels avec des images punaisées : les “pins”(d’où le nom Pinterest). Simple, pratique et esthétique, essentiellement visuel

Gardez le contrôle de votre image publique (n’importe qui peut contribuer positivement ou négativement à votre image en publiant photos, texte, vidéo ou simple commentaire) sur les réseaux sociaux. Votre présence et vigilance vous offre la possibilité de désamorcer immédiatement une intervention négative et dès lors de protéger votre réputation en proposant une médiation, une solution ou une empathie… plutôt que de laisser monter la tension.

Communiquez directement avec vos clients, sondez leurs desideratas ou leurs impressions par rapport à vos produits /services. Faites-leur découvrir vos nouveautés, faites-les participer à l’évolution de vos produits, offrez-leur des réductions, informations et assistance. Mesurez cependant votre élan naturel à leur vendre systémiquement vos produits et services sinon vous allez les faire fuir. Les réseaux sociaux permettent une interaction énorme avec vos clients existants. Et si vous gérez bien cette relation, vous avez de bonnes chances de conforter votre image auprès de votre public mais également de convaincre un nouveau public !

Votre cible

En fonction de votre activité, assurez-vous de vous adresser sur le bon media pour toucher le bon public, dans le langage qui lui est le plus approprié. Mieux vous connaissez votre cible, mieux vous savez ce qui l’intéresse et comment vous pourrez capter son attention.

Voici le profil « type » des réseaux sociaux les plus populaires :

Facebook : le public le plus représenté (de peu) est féminin, entre 18 et 29 ans. Mais vu le nombre d’utilisateurs, on peut dire que tous les publics sont représentés : tous les âges des deux sexes, tous types d’éducation et de revenus confondus.

Google+ : est le réseau social le plus masculin (70%). La tranche d’âge 18-24 ans est la plus représentée.

Twitter : a un public plutôt jeune (18-29), essentiellement urbain, nombre d’utilisateurs en pleine expansion.

Pinterest : a un public très majoritairement féminin à 84% (18 -49) de niveau universitaire. Utilisation principale sur tablette.

Instagram : intéresse un public surtout féminin à 68% (18-29) et urbain.

Tumblr : a le public le plus jeune (adolescents et jeunes adultes 18-29) avides de communiquer et de partager.

Qui est le public cible de vos produits ou de vos services ? Familiarisez-vous avec son langage et ses habitudes de communication. Allez le chercher là où ils passe son temps sur internet.

Votre stratégie

Etablissez un planning (faites-vous aider par une bonne agence web si vous avez besoin de conseils) dans lequel vous allez déterminer échéances, responsabilités, cadre, contenu et analyse.

  • Echéances : quoi, quand, où – Quel contenu allez-vous publier, quels jours, à quelle fréquence, à quelle heure et sur quel(s) réseau(x) ?
  • Responsabilités : qui fait quoi ? Qui sera responsable de quoi ? Editeur, Community Manager, Gestionnaire de crise, Newsletters…
  • Cadre et contenu : respectez les conventions graphiques et visuelles de votre charte graphique. Votre image se construit aussi visuellement sur les réseaux sociaux. Une cohérence en image crée votre marque dans l’esprit des gens. Etablissez aussi des conventions en termes de sujets et de non-sujets : de quoi vous allez parler et ce que vous refuser d’aborder (sujets polémiques, etc.). Organisez un contenu éditorial par cible, par thème, définissez la fréquence de publication. Variez vos types d’intervention en encourageant l’interactivité : sondages, questionnaires, concours, promotions, informations…
  • Analyse : mesurez les résultats de vos campagnes pour estimer votre ROI (Retour sur investissement). Définissez vos KPI et vos objectifs (raisonnables) pour chaque campagne et utilisez-les pour peaufiner votre communication.

Outsourcing ?

Le community management (gestion de votre communication sur les réseaux sociaux) est extrèmement chronophage. Si vous comptez gérer cela en plus de votre activité, attendez-vous à une sérieuse baisse de productivité de vos activités habituelles… ou à une qualité et fréquence de publication hasardeuse et inconstante, ce qui n’est pas la meilleure manière de capter et fidéliser une audience.

Il est préférable de recruter un responsable interne qui sera dédié et spécialisé en communication web plutôt que de prendre ce poids énorme sur vos épaules en plus de vos responsabilités déjà importantes et vitales à votre entreprise. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires pour engager quelqu’un en interne, une bonne agence web pourra vous recommander un expert pour outsourcer tout ou partie de votre community management.

En bref

Les réseaux sociaux grand public peuvent être un gigantesque tremplin pour votre activité. Ne manquez pas cette opportunité de communiquer directement avec votre public pour mieux le connaître et le comprendre.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de vos projets web, nous pourrons vous aider à les concrétiser.


Agence web design Bruxelles


Sujets en relation avec cet article :

E-commerce: choisir et vendre les bons produits
PayPal Vs Ogone : comparatif des coûts (infographie)
Aide financière de la Région Bruxelloise pour la création d’un site internet
Aides financières de la Région Wallone et de l’AWEX pour la création d’un site web
Création site internet professionnel : 10 conseils essentiels
Planifier les étapes d’un nouveau site web
L’internet de A à Z : petit glossaire des termes utilisés sur le web

Services en relation avec cet articles :

Notre agence web à Bruxelles
Création de site internet vitrine : site simple
Création de site internet dynamique : site interactif et plus complexe
Création de site e-commerce : site de vente en ligne

Categories: E-marketing, Tout

3 commentaires jusqu'à présent.


  1. […] Les réseaux sociaux grand public peuvent être un gigantesque tremplin pour votre activité. Ne manquez pas cette opportunité de communiquer directement avec votre public.  […]

  2. Les réseaux sociaux grand public peuvent être un gigantesque tremplin pour votre activité. Ne manquez pas cette opportunité de communiquer directement avec votre public.